Emissaires des Ténèbres

Forum de la guilde Les émissaires des ténèbres du serveur wowmania.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Elharion-l'orphelin

Aller en bas 
AuteurMessage
desmonoïdo

avatar

Messages : 58
Localisation : Sattrath

MessageSujet: Elharion-l'orphelin   Mar 8 Déc - 22:08

partie 1:

Il y a de cela bien longtemps, dans les contrées non loin de Silvermoon naquît un jeune Elfe de Sang que l'on nomma Elharion. Né de parents fermier, rien ne le prédestinait au destin qu'il lui était attribué. Car comme vous le savez, tout est écris.
Il vécu une enfance innocente durant une des courtes périodes de paix que le monde d'Azeroth a connu. Il découvrit assez jeune le plaisir de la chasse et dès qu'il avait quelques jours de libre, il partait seul dans la foret équipé de son arc et de son couteau. Il n'aimait pas tuer ces pauvres bêtes, mais il fallait bien nourrir sa famille et la viande était bien trop cher pour des fermiers. Ainsi il vivait une vie bien agréable et développa un talent pour pister et piéger les bêtes de sa contrée.
Mais le monde d'Azeroth étant ce qu'il est, une période de paix n'est jamais que la préparation d'une guerre prochaine, et son destin allait bientôt le rejoindre. Un beau jour, lorsqu'il avait 15 ans, il était partit à la chasse et lorsqu'il revint à la ferme de ses parents, il eu une vision de l'horreur comme peu de gens en avaient eu depuis bien longtemps dans cette partie du mon d'Azeroth. Sa ferme avait été saccagé, détruite et brulée, les têtes de ces parents étaient planté sur des piques, leurs visages étaient affreusement mutilés, les corps avaient été éparpillés et avaient disparus. Choqué par cette vision de l'enfer dans sa plus triste et froide vérité il est resté pétrifié. Incapable de bouger, de se nourrir ou même de dormir. Au bout d'un moment, une panthère s'est approchée, pensant qu'il était mort et que cela serait un repas 5 étoiles premier choix, elle se rendit compte qu'il était encore vivant, si on peut dire. Son esprit était comme sorti de son corps et flottait dans l'espace, touchant la conscience de n'importe quelle personne ou animal proche du corps d'Elharion. Il émanait de lui une profonde détresse... Un sentiment d'abandon tellement puissant que même cette bête venue manger son cadavre compris ce sentiment et dans un élan de compassion partagea son esprit avec Elharion. Ce soudain réconfort ainsi que la curiosité que cela provoqua en Elharion le fit non pas sortir de sa torpeur mais le poussa a communiquer avec ce félin. Durant de longues heures il put discuter avec cet animal. Comprenant son mode de pensée, partageant son intimité la plus profonde : son ame avec ce félin. Peu à peu il revint à la vie, et lorsqu'après quelques jours d'enfer il sortit de sa torpeur c'est avec ce félin, qu'il partit en quete de nourriture. Il était tellement affaiblit que c'est la bete qui chassa pour lui. Contre tout attente le lien qui les unissait n'avait pas faiblit lors du retour de son ame dans son corps. Et c'est ainsi qu'Elharion rencontra son compagnon le plus proche.
Lorsqu'il eu repris des forces, il entreprit d'offrir une dernière sépulture à sa famille. Bien que ce travail soit extremement dur, il s'en aquita de fort belle manière. Et, comme le dit le dicton, la cavalerie arriva après la bataille. Bien après. Le capitaine de la partouille décida de l'emmener ainsi que son félin, car c'est ainsi qu'il s'appelait (et oui les animaux n'ont pas autant d'imagination que nous), dans la ville la plus proche.
Et c'est ainsi qu'Elharion finit à l'age de 15 ans dans la caserne du 5e régiment de Cavalerie Fauconne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
desmonoïdo

avatar

Messages : 58
Localisation : Sattrath

MessageSujet: Re: Elharion-l'orphelin   Mar 8 Déc - 22:08

partie 2:

Donc lorsqu'il arriva dans cette caserne, Elharion qui, vous vous en doutez était dans un état pitoyable ne fit attention a rien, comme si tout ce qu'il y avait autour de lui était flou ou presque invisible. Au bout de quelques jours cependant Elharion commença a reprendre gout a la vie... Du moins il eu de nouveau la force de vivre et de se nourrir... Encore quelques jours passèrent et Elharion sortir enfin de son chagrin (je cherche un mot plus juste mais là je le trouve pas) et se décida à visiter le camp accompagné par Félin son compagnon... Ensemble ils pouvaient discuter et partageaient toutes leurs pensées. Lorsqu'il sortit de la chambre que la garnison lui avait preté il fut émerveillé par l'environnement. Lui qui n'était qu'un enfant habitué a la ferme et qui n'avait jamais quitté son village, il découvrait une ville militaire, avec une architecture tout à fait Elfique. Emerveillé il passa les semaines qui suivirent à visiter chaque endroit, à en explorer chaque détail.
Il se sentait de nouveau bien dans sa peau, lorsque le commandant du régiment le convoqua. Elharion avait peur d'être renvoyé du camp car il ne servait à rien. C'est donc la peur au ventre qu'il entra dans son bureau. Mais le commandant lui demanda seulement de raconter ce qui c'était passé lors du raid sur le village où il vivait. Ce fut une épreuve terrible pour Elharion que de se remémorer tout cela. Mais malgré la douleur il le fit et se sentit soulagé lorsqu'il eut finit de narrer son histoire.
Le commandant avait une idée derrière la tête et il lui proposa de s'entrainer et d'apprendre les bases du combat. Ce qu'Elharion accepta avec joie car cela lui permettait d'avoir une activité qui l'occuperait et lui permettrait de ne plus broyer du noir.

C'est ainsi que les années passèrent et que lorsqu'Elharion eut 18 ans il était devenu l'un des meilleurs archer du régiment. Mais il n'aspirait pas à devenir soldat, il voulait retrouver les humains qui avait attaqué son village et leur faire subir le chatiment qu'ils méritaient. Mais partir seul à l'aventure comme cela n'est pas facile.
Mais le destin nous réserve parfois d'étrange surprise et encore une fois Elharion en eu la preuve.
Alors qu'il était posé pret de l'entrée du camp, il vit arriver un grand destrier avec dessus un paladin qui était beaucoup majestueux que son destrier. Il ne portait pas d'uniforme ni aucune armure qu'Elharion avait vu durant ces années chez les militaires. Enfin il portait un tabard dont on ne reconnaissait plus les motifs tellement il était déchiré.
Elharion décida qu'il avait enfin une chance de sortir de ce trou à rat qu'était devenu pour lui le campement du 5e régiment de Cavalerie Fauconne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
desmonoïdo

avatar

Messages : 58
Localisation : Sattrath

MessageSujet: Re: Elharion-l'orphelin   Mar 8 Déc - 22:10

partie 3:

Elharion, lorsqu’il aperçu cet élégant Paladin décida de tenter sa chance dans l’espoir de partir à l’aventure avec lui. Il le laissa donc se reposer et rendre visite au capitaine du camp comme il est de coutume dans cette partie du monde. Et lorsqu’il le vit prendre son repas à l’auberge du camp, il décida de se jeter à l’eau. Il s’installa avec son repas en face du Paladin. Et lança la discussion en lui demandant son nom. Ce soldat s’appelait Illuvattar. De fil en aiguille la discussion se lança, Elharion raconta son histoire tandis que le Paladin racontais la sienne. Il était plein d’admiration face aux aventures de cet elfe. Et, la peur au ventre lui demanda s’il pouvait partir avec lui. Illuvattar était bien sur très réticent face à cette demande, on ne prend pas un gamin de 18 ans sous son aile dans ce monde aussi violent à la légère. Elharion qui avait sentit cette réticence conseilla à son homologue de demander au capitaine ce qu’il en pensait. Illuvattar répondit qu’il allait réfléchir, souhaita une bonne nuit au jeune elfe et se retira. Elharion se sentait désespéré et en même temps était particulièrement excité à l’idée de pouvoir partir à l’aventure avec un tel compagnon. Il décida de se rendre immédiatement chez le capitaine pour lui en parler malgré l’heure tardive…
Lorsqu’il arriva devant la baraque de son chef qui était comme un père pour lui. Il avait été pendant ces 3 ans un véritable père, prenant soin de lui, le formant du mieux qu’il pouvait et l’aidant à faire son deuil. Elharion regrettait vraiment d’avoir agis de la sorte sans prévenir son père spirituel.
Son cœur battait la chamade lorsqu’il toqua à la porte… L’officier ouvrit la porte découvrant son bureau sur lequel était posé deux verres d’une liqueur elfique et, assis de l’autre côté du bureau, Illuvattar. Le capitaine lui dit « tient tu tombes bien ! ».
Il l’invita à rentrer et lui tendit une chaise et un verre. Cette nuit là ils discutèrent longuement du passé et de l’avenir du jeune elfe. Hélas lorsqu’ils se retirèrent aucune décision n’avait été prise.
Le lendemain, Elharion erra dans le camp accompagné de Félin sans trop savoir quoi faire. Il regarda Illuvattar se battre avec les meilleurs soldats du camp et il vit avec surprise qu’Illuvattar avait mis en pièce les 5 meilleurs elfes du camp.
Le surlendemain, Elharion fut convoqué par son capitaine qui lui expliqua qu’il allait passer une batterie de test. Illuvattar et lui-même évalueront le jeune Elfe.
Elharion se sentait à la fois honoré et inquiet de ces tests. Son père spirituel lui expliqua qu’il devrait passer tous ces exercices avec son ami Félin.
Les jours qui suivirent furent long et éreintant pour les 2 compères. Les exercices qui étaient simples au début s’étaient compliqués extrêmement vite. De simple tir à la cible ils étaient vite passés à des exercices basés sur des parcours très complexe où ils devaient dépasser leurs limites et les limites de leur complicité. De jours en jours Elharion avait l’impression qu’on voulait sa mort plus que sa réussite, et il fut conforté dans ce choix lorsqu’il vit qu’il devait à eux deux affronter les 5 meilleurs soldats du camp. Et ce ne fut qu’après deux heures qu’Elharion sortit vainqueur s’il on peu dire de ce combat. Il était éreinté, tous les muscles de son corps étaient douloureux. Mais il avait réussi à prouver qu’il était capable d’affronter les meilleurs soldats du coin et de s’en sortir vivant. A la fin de l’épreuve Illuvattar et le capitaine lui dire qu’il pouvait se reposer le lendemain et qu’il serait mis au courant plus tard de la décision d’Illuvattar.
Malgré l’excitation de Félin et sa propre excitation il dormit comme une pierre durant une journée entière. Il était épuisé, mais son sommeil n’en fut pas léger pour autant, comme toutes les nuits depuis 3 ans il rêva des ces foutus orcs qui avait détruit sa vie et bien qu’il ait compris que ce n’était pas les orcs eux même qui avait fait ce coup mais plutôt la faute de la légion qui avait corrompue ces orcs.
Il l’avait appris presque un an après cette attaque. L’enquête du capitaine avait mené tout droit au clan Blackrock. Dans l’accès de colère qui avait suivi il s’était mis dans la tête l’idée de tuer jusqu’au dernier les orcs qu’il croiserait. Mais le capitaine l’avait dissuadé de partir et le temps passant il avait entendu parler de l’exploit de Grom Hellscream leader du clan Blackrock qui avait malgré sa corruption tué Mannoroth le démon, il avait aussi entendu parler de la participation des orcs de Thrall au combat contre le fléau contre la légion à la bataille d’Hyjal. Il avait un grand respect pour ce visionnaire. Puis il y a six mois, il c’est rendu compte que la vie d’Azeroth n’est qu’un cycle qui se répète tout le temps. Unis face à l’adversité, le monde s’était à nouveau divisé mais les Elfes de Sang avait pris pars au conflit. Ils avaient choisis la Horde pour défendre leurs intérêts et Elharion n’était pas près à combattre au côté des Orcs.
Le lendemain, à son réveil, Elharion eut l’agréable surprise de rencontrer Illuvattar qui lui demanda de faire ses bagages au plus vite.
Elharion était fous de joie, ils partirent sur leurs montures et voyagèrent deux jours durant jusqu’à Lune d’Argent. Là ils partirent à Fossoyeuse et de là en direction des Hautes Terres d’Arathi où ils s’installèrent dans la planque d’Illuvattar. Elharion s’était émerveillé durant tout le voyage, il avait découvert de nombreuses villes très grandes, des paysages qu’il n’avait jamais vus.
Elharion passa l’année qui suivit à apprendre la vie ou plutôt la survie seul dans des territoires hostiles. Il apprit à combattre des créatures variées, faibles ou fortes. Esseulées ou nombreuses. Il devint aussi un mineur hors pair doublé d’un ingénieur talentueux.
Et comme toujours, le temps passe et s’écoule bien trop vite à notre gout. Un beau jour alors qu’il venait de fêter ses 19 ans, Elharion fut emmené dans une région qu’il ne connaissait pas. Illuvattar lui montra un campement qui lui parût tout d’abord être un campement orcs. Mais lorsqu’ils s’approchèrent Illuvattar et lui, il découvrit avec stupeur que ce n’était pas tout à fait ce qu’il avait vu. Ce qu’il avait pris pour un campement orc, était en fait un campement de ces orcs corrompus. Elharion reconnu avec surprise l’étendard de ce clan, il l’avait déjà vu un jour. C’était celui des orcs qui avaient tués sa famille. Elharion bouillait de haine et de pensées malsaines à ce moment. Il allait foncer tête baissée lorsqu’Illuvattar posa son bras sur l’épaule d’Elharion et lui dit « Je t’ai amené ici pour pouvoir finir ton deuil. Mais s’il te plait obéis-moi. Ne fous pas ta vie en l’air bêtement c’est tout ce que je te demande. Bat toi avec ton cœur, avec l’expérience que tu as acquise avec moi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
desmonoïdo

avatar

Messages : 58
Localisation : Sattrath

MessageSujet: Re: Elharion-l'orphelin   Mar 8 Déc - 22:11

partie 4:

Lorsqu’ils attaquèrent le camp, Elharion était plein de rage, il voulait cette vengeance, il voulait que les orcs, aussi corrompus qu’ils puissent l’être ressentent la même souffrance, la même douleur que lui. Pendant qu’Illuvattar courait accompagné de Félin d’orcs en orcs, le jeune elfe sortit son arc et décocha des flèches avec une précision qui le surprit lui-même. Chacune de ses flèches allaient exactement là ou il voulait qu’elle aille. Et chaque trait satisfaisait un peu plus sa soif de sang. Le paladin quant à lui, massacrait tous les orcs s’approchant un peu trop près de son épée à deux mains, il taillait, fendait avec la lassitude que l’on peut avoir après des années de combats et de massacres. Tuer ne lui procurait plus aucune joie, trop de sang avait coulé grâce à cette épée. En fait chaque coup qu’il donnait le torturait encore un peu plus, il n’en pouvait plus de massacrer comme sa.
Alors qu’il se retournait après une énième manœuvre arrachant au passage la tête d’un orc bien plus grand que lui, il aperçut un orc s’approchant discrètement du dos d’Elharion mais avant qu’il puisse dire quoi que ce soit, une flèche passa à deux doigts de son visage et alla s’encastrer dans le front d’un orc le chargeant dans le dos. C’est alors qu’il vit Félin bondir sur l’orc au moment même où celui-ci allait sortir son arme.
A ce moment, notre soldat se rendit compte qu’il s’était beaucoup attaché à l’orphelin qui plus que jamais était en train de tourner la page.
Ce moment de réflexion fut interrompu par la charge de plusieurs orcs.
Elharion ne s’arrêtait plus de décocher des flèches à tout va. Mais lorsqu’il voulut sortir une flèche de son carquois en cuir de pénis de baleine pour aider son casi-grand frère il se rendit compte qu’il ne lui en restait plus une seule. Terriblement déçu de ne pas en avoir prévu plus il dégaina son couteau de chasse et la dague que le capitaine lui avait offerte et fonça tête baissée au côté du Paladin. Et même si à la base Elharion était un archer, il n’en était pas moins un bon bretteur. Ses lames virevoltaient et tranchait les gorges, coupaient les oreilles.
Il se battait avec la fureur de la vengeance, il avait soif du sang de ces orcs. Mais, alors qu’il enfonçait le nez d’un orc à l’aide du pommeau de sa dague, il se rendit compte que sa soif, sa colère, son besoin de vengeance c’était apaisé. Hébété il regarda autour de lui, il ne restait que des cadavres… Des dizaines de cadavres. Il fut rattrapé par le passé, son passé. Il avait presque oublié ces images, sa propre maison détruite. D’un coup il était pris de profonds remords, comment avait il pu devenir encore pire que ces orcs ? Il ne pouvait plus bouger, comme trois ans auparavant.
Illuvattar qui combattait avec lui compris ce qui ce passait lorsque son protégé tomba à genoux en criant. Il savait ce que c’était, vivre son premier carnage, son premier meurtre n’est pas facile. Il cria à Félin de défendre leurs arrières, puis il prit Elharion dans ces bras et se mit à courir tandis que Félin les suivait menaçant les orcs qui essayaient de les suivre. Mais trop choqué par le carnage ils n’osèrent pas continuer.
Ils coururent comme sa une heure durant, puis le gamin se mit à bouger. Son frère d’arme le déposa et le laissa vomir ces tripes. Elharion avait commis des choses horribles qu’il n’arrivait pas à accepter et son corps expulsa le dégout de lui-même. Il se sentait mal tellement mal, et épuisé aussi. Ce combat l’avait extrêmement fatigué, il tenta de se lever mais s’écroula immédiatement, il retenta plusieurs fois sans réussir. A ce moment, il prit peur, avait-il été blessé ? Que c’était il passé pour qu’il soit si mal ? Il voulut poser ces questions, mais il n’arrivait plus à parler. Seulement à gémir. Il décida donc de poser ces questions directement à Félin grâce à ce lien si particulier qu’ils avaient développés durant toutes ces années. Son familier le rassura, il n’était pas blessé. Il lui rappela la fin du combat, d’un coup notre archer se remémora sa tristesse, revomit, et sombra dans un sommeil lourd.
Illuvattar qui était à côté soupira en pensant qu’il n’y avait plus de jeunesse. Il appela son fidèle destrier et installa le gamin dessus, puis il se mit à marcher. Lui aussi était fatigué, et il n’était plus tout jeune mais l’expérience des combats et l’endurance acquise durant ces longues années au service de la Horde lui permirent de tenir le coup et de rentrer tranquillement. Pour une fois qu’il n’était pas poursuivi !
Elharion fit des rêves étrange, il était un petit orc et en rentrant a son village découvrait le carnage, il ressentit la douleur du jeune orc et, peut importe si ce n’était qu’un rêve ou plutôt un cauchemar ou si ce jeune était réel. Notre jeune orphelin était torturé d’avoir commis un crime encore plus violent que celui dont il avait été victime.
Lorsqu’il émergea enfin de ce sommeil douloureux, il ne reconnut pas l’endroit où il était couché, il eu peur d’avoir été capturé par les orcs. Il s’attendait au pire et lorsqu’il arriva enfin à ouvrir les yeux, ce qui était un exploit, il ne reconnu pas tout de suite l’endroit où il était. Alors qu’il étudiait l’endroit où il se trouvait une grande masse de poil lui sauta dessus et commença à lui lécher le visage, sa langue était très rugueuse et son haleine fétide. Apeuré par cet accueil, il chercha son couteau qu’il rangeait toujours soigneusement sous son oreiller. Pendant qu’il cherchait une voix retentit dans sa tête lui disant : « espèce d’imbécile c’est moi ! C’est Félin ! ». En entendant ça Elharion eut un déclic et reconnut l’endroit où il dormait qui n’était autre que la maison d’Illuvattar. Il serra fort Félin dans ces bras, il était tellement heureux de revoir son ami le plus vieux, pour la première fois depuis le combat il se sentit bien, rassuré. Il se leva douloureusement et chercha son ami et frère spirituel. Il le trouva assis dans une chaise à bascule contemplant les Hautes terres d’Arathi en fumant sa pipe.
En voyant le gamin arriver, il se leva, le salua et il rentra dans la cuisine lui chercher à manger avant que l’orphelin ne tomba dans les pommes et lorsqu’arriva la fatidique question « Combien de temps ai-je dormis ? » Illuvattar fut bien obligé de répondre une semaine. En entendant sa, l’archer fut estomaqué, que lui était-il arrivé pour dormir autant. Alors qu’il ouvrait la bouche pour poser plein de question, le paladin le coupa et lui dit « Mange ! Chaque chose en son temps je répondrais à tes questions après » car il savait bien à quel point ce jeune elfe pouvait être curieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elharion-l'orphelin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Elharion-l'orphelin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LOTUS caniche orphelin 10/12 ans SPA EVREUX (27) ADOPTE
» Croisé pékinois poil long 5/6 ans orphelin Béthune (62)
» Orphelin cherche famille...
» Sauver la veuve et l'orphelin? Jamais si on me paie pas plus que le smic ~ Arto
» HUKY croisé caniche orphelin ARA EVRY (91) ADOPTE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Emissaires des Ténèbres :: La guilde :: Section RP-
Sauter vers: